Aiki Jujutsu - Kobudo

Académie Martiale Jushinkan Dojo

L’utilité des arts martiaux

février 16th, 2015

Je prends un recul des techniques et des principes aujourd’hui. Prenons, à la place, l’aspect d’utilité des arts martiaux. L’essence principale lorsque l’on parle d’arts martiaux (la traduction de bu jutsu) est souvent le combat. J’ai souvent croisé des gens, lorsqu’ils apprenaient que je pratiquais les arts martiaux, qui m’ont dit “T’as pas l’air du genre qui aime ça se battre, pourtant.” J’ai vu un vidéo, voilà quelques années, par Shihan Nishiuchi, un expert en Kobudo d’Okinawa dans lequel il expliquait la traduction de Kobudo. En abrégé, il explique que le ‘bu’ de kobudo est composé de deux idéogrammes (deux radicaux, en fait) qui veulent dire ‘arrêter’ et ‘lance’. Donc ‘Bu’ n’as pas une signification de combat, de guerre, comme nous l’entendons plus souvent lorsqu’on utilise le terme ‘martial’ en français. C’est plus une idée de défense ou de protection. Donc, “bujutsu’; l’art de la protection, ‘budo’; la voie de la protection. L’idée de base dans les arts martiaux, c’est de se protéger, ou protéger quelqu’un d’autre. Ça, c’est l’aspect bujutsu (jutsu = art).

On entend plus souvent parler du ‘Budo’. La voie (do), signifiant un cheminement, un chemin a prendre, voir même une façon de vivre. Le suffixe ‘Do’ a commencé à être plus utilisé lorsque la caste samurai a été éliminée. L’efficacité de défense et/ou combative n’est pas nécessairement en première place pour les arts martiaux considérés ‘Budo’, mais l’évolution de soi-même, soit au plan physique, ou au plan mental (ou les deux). Est-ce que budo et bujutsu sont mutuellement exclusifs? En mon opinion, absolument pas! Mais plus étant comme deux aspects de la même médaille. On peut se regarder seulement un côté de cette médaille si l’on désire, mais l’autre côté est toujours disponible aussi.

Alors, pour en revenir au thème original ce se texte, nous avons déjà deux utilités aux arts martiaux; apprendre à arrêter les lances (au sens figuré, bien sûr!) avec le côté ‘bujutsu’, puis à se développer en tant que personne avec le côté ‘budo’.

Autre chose? Bien oui, quoique plus mondaine. J’ai récemment commencé de la démolition en prévision de rénovations chez ma mère. J’ai remarqué qu’instinctivement, les principes appliqués dans les arts martiaux s’appliquent même pour des gestes communs. Le travail des hanches, la synchronisation de la respiration avec le mouvement, la position de la main sur la poigné du marteau, et j’en passe.

Les arts martiaux influence notre vie beaucoup plus que l’on ne me pense, surtout dans les premiers temps de notre pratique. Ne sous-estimez surtout pas les bienfaits qu’ils peuvent apporter!